Aujourd’hui, l’équipe d’EasyJob est partie à la rencontre de Marie-Antoinette Campagna, directrice de Babychou Toulouse Ouest, entreprise partenaire de notre Jobservice. Elle a accepté de nous parler de son parcours mais elle a également répondu à nos questions sur une partie essentielle du recrutement : l’entretien.

Bonjour Marie-Antoinette, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Pouvez-vous nous résumer votre parcours scolaire ?

J’ai fait des études de comptable et de secrétariat. Avant de rejoindre Babychou, j’ai exercé dans une variété de postes avec l’ambition de me lancer dans la création d’une entreprise. J’ai ainsi fait du secrétariat, du commercial, des ressources humaines.  

Selon vous, quelles sont les qualités à avoir pour exercer le poste de directrice d’agence ?

Tout d’abord, il est essentiel d’avoir une bonne notion de commercial pour pouvoir vendre mais aussi développer son entreprise. Il est également important d’avoir de bonnes connaissances de gestion d’une entreprise. Enfin, j’insisterais sur la partie communicationnelle essentielle pour ce poste.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

J’aime bien la partie relationnelle et humaine de ce métier, le contact avec les clients et les intervenants. Ces relations de proximité sont particulièrement importantes dans la mesure où nous sommes une petite structure.

Au contraire, qu’appréciez-vous le moins ?

Le moins ? Pas grand-chose à vrai dire. Peut-être la partie de gestion de l’entreprise, parce que c’est long et fastidieux, bien que ce soit l’objet de mes études.

 

 

 

 

Marie-Antoinette, en tant que directrice d’agence vous êtes amenée à recevoir des candidats lors de leur entretien d’embauche. Il constitue souvent la dernière étape avant le recrutement et il est donc essentiel d’y être bien préparé. Pour vous, quelles sont les attitudes véritablement positives lors d’un entretien ?

Evidemment, le sourire est important. Mais surtout la manière de s’exprimer et de parler est cruciale pour nous, puisque savoir interagir avec les familles et les enfants est primordial dans ce métier.

A l’inverse, quelles sont les attitudes rédhibitoires pendant l’entretien ?

Ne pas soigner son hygiène ou son aspect vestimentaire, en gros, ne pas prendre soin de soi. Cela renvoie une image négative et ces personnes-là ne sont pas dignes de représenter Babychou auprès des familles. Malheureusement, il m’est déjà arrivé de recevoir en entretien des personnes très mal soignées…

Peut-on donc dire que la tenue vestimentaire est déterminante dans vos choix et recrutements ?

En partie, oui…

Existe-t-il une question que vous posez régulièrement à vos candidats et à laquelle ils ne sont que rarement préparés ?

Lors de nos entretiens, nous avons souvent recours à des mises en situation. Lors de chaque simulation, je remarque que certains candidats savent très bien se projeter et que d’autres en sont incapables. Il n’y a pas de questions pièges lors de nos entretiens, les candidats sont confrontés à des situations qu’ils ont pu déjà rencontrer lors d’expériences professionnelles préalables ou dans un cadre familial (garde de petite sœur, petit cousin/neveu). Il s’agit alors d’user de bon sens et de logique essentiellement.

Selon vous, comment peut-on bien préparer un entretien ?

Avant qu’un candidat ne se présente à Babychou il est essentiel de revoir quelques points. Généralement, les questions posées sont les suivantes : qu’ont-ils besoin de savoir à propos de l’enfant gardé selon eux ? Quelles précautions prendre niveau sécurité, que ce soit lors du trajet école-maison ou concernant le moment de la douche ?  Quelles activités pourraient-ils proposer à l’enfant lors d’une garde de 2h ou 2h30 ? Comment gérer les crises d’un enfant qui refuse de faire ses devoirs ou prendre sa douche ?
Voilà, c’est important pour nous de voir si les candidats ont des idées créatives, du bon sens et font preuve de responsabilité. Ce sont des questions auxquelles on s’attend bien évidemment, il faut juste préparer ses réponses en amont.

Avez-vous eu, au cours de votre carrière, un entretien qui vous a marquée de manière positive ou négative ?

Peut-être bien deux ou trois entretiens dont l’approche et le feeling étaient particuliers, mais aucun en particulier ne me vient à présent à l’esprit.

Nous remercions chaleureusement Marie-Antoinette Campagna d’avoir répondu à nos questions, ainsi que notre partenaire Babychou.

A très vite pour un nouvel article !

 

La Easybise