Que ce soit pour la recherche d’un job ou la recherche d’un stage, la réalisation d’un CV est un passage obligé pour tous les étudiants. Mais comment faire un CV lorsqu’on n’a pas, ou peu, d’expérience professionnelle ? Que mettre en avant ? Et comment le mettre en avant ?

Easyjob te propose quelques conseils à appliquer pour créer un CV qui fera la différence auprès des recruteurs.

1.    Respecter les conventions

Il existe de nombreuses conventions liées aux CV. Si ces conditions ne sont pas respectées, votre CV risque d’atterrir directement dans la poubelle, sans qu’on ne lui donne sa chance. C’est dommage, car ces conventions sont très simples :

  • 1 CV = 1 page. Votre CV ne doit pas dépasser 1 page, c’est impératif. Cela vous oblige à garder uniquement les informations les plus importantes. Et c’est un moyen, pour le recruteur, de pouvoir faire une sélection de manière plus rapide.
  • Votre CV doit contenir un titre pour que le recruteur comprenne directement votre recherche.
    Par exemple : « Recherche d’un job étudiant » ou « Recherche d’un stage en marketing à partir de mai 2018 ».
  • Vos différentes informations doivent être organisées dans 5 sections différentes :
    • Contact
    • Formations
    • Expériences
    • Compétences
    • Centres d’intérêt
  • L’ordre d’apparition de vos informations doit être antéchronologique, c’est-à-dire qu’elles doivent être organisées de la plus récente à la plus ancienne. Ainsi, vos formations ou vos expériences les plus récentes doivent apparaître en haut de votre CV.

2.    Les expériences : que mettre en avant quand je n’ai pas d’expérience ?

Comme la plupart des étudiants rentrant en école de commerce, vous n’avez que très peu d’expériences professionnelles. Ainsi, vos quelques expériences doivent être mises en avant de manière claire. Mettre uniquement le titre du poste que vous avez occupé ne suffit pas, il faut expliquer concrètement quelles ont été vos missions et vos tâches lors de cette expérience. De plus, il faut utiliser un ton bref et concis pour faciliter la lecture du recruteur. Par exemple :

Ensuite, si vous n’avez pas d’expériences purement professionnelles, pas de panique ! Vous avez toujours quelque chose à mettre en avant : des expériences associatives, du bénévolat, etc. Toutes ces expériences sont valorisantes et doivent apparaître sur votre CV.

3.    Une photo ou pas de photo ?

Cette question revient souvent lors de la création d’un CV. Mais la présence d’une photo sur un CV n’est pas obligatoire. Cependant, dans les formations commerciales, comme celle que vous suivez à TBS, votre CV doit laisser transparaître un certain dynamisme, et la photo peut être un bon outil pour cela.

Attention ! Si vous faîtes le choix de mettre une photo, vous devez à tout prix mettre une photo professionnelle (fond neutre, tenue professionnelle, expression simple). Si vous n’avez pas de photo professionnelle, préférez alors ne pas faire apparaître votre photo sur votre CV.

4.    La forme : un design épuré et une orthographe parfaite

Votre CV doit donner envie au recruteur d’être lu. Pour cela il doit être claire : vos différentes sections doivent apparaître nettement (en gras, souligné ou majuscule) pour être distinctes du reste du texte.

Un CV organisé fait transparaître vos qualités organisationnelles : soyez rigoureux, respecter un ordre pour chaque item, par exemple :

Chaque fonction est au même endroit, chaque date, chaque localisation est au même endroit. C’est un moyen de faciliter la lecture du recruteur.

Enfin, pour vous démarquer, vous pouvez choisir de faire un design attractif (que vous pouvez réaliser sur des sites comme CANVA qui propose des modèles de CV) mais attention à ne pas avoir un design trop travaillé qui brouille la lecture.

Enfin, faites vous relire, les fautes d’orthographe sur les CV sont éliminatoires !

5.    Les centres d’intérêt : soyez vigilant

Les centres d’intérêt vous permettent de vous démarquer car ils aident le recruteur à se faire une idée de votre personnalité. Pour cela il faut éviter d’inscrire des centres d’intérêt « banals » comme les séries par exemple. Ensuite, pour les hobbies comme la musique ou bien le cinéma, ne les inscrivez que si vous cela représente pour vous une réelle passion (si vous jouez d’un instrument ou que vous êtes un passionné de cinéma par exemple). Évitez donc les hobbies trop lambda et recherchez des centres d’intérêt qui peuvent vous démarquer et susciter l’intérêt du recruteur.

Il faut bien entendu maîtriser un sujet lorsque vous l’inscrivez comme étant un centre d’intérêt. Par exemple, si vous indiquez qu’un de vos centres d’intérêt est le tennis vous devez savoir qui est le premier joueur au classement ou qui a gagné Roland-Garos l’an dernier.

Enfin, mettez en avant des passions qui vous valorisent en fonction du poste que vous souhaitez occuper. Vous postulez pour un métier qui demande beaucoup de travail en groupe ? Mettez en avant les sports collectifs que vous pratiquez ! Un métier qui demande beaucoup de challenge et d’ambition ? Mettez en avant les sports en compétition !

6.    Les compétences : soyez précis

C’est un élément extrêmement important de votre CV, il faut donc y faire attention et ne rien laisser au hasard. Il faut être précis sur vos compétences : pour cela, pensez à distinguer vos compétences informatiques de vos compétences linguistiques (et de vos autres compétences si vous en avez). Cela permet encore une fois d’améliorer la clarté de votre CV. Enfin, décrivez clairement le niveau qui correspond à votre compétence. Par exemple, pour votre niveau d’anglais, il ne suffit pas de dire « courant », précisez votre score au TOEIC, votre niveau à l’écrit et votre niveau à l’oral.

7.    Etre honnête

Si vous mentez sur votre CV, cela vous rattrapera. Gardez bien en tête que tout ce que vous mettez sur votre CV fera l’objet de questions de la part du recruteur. Et cela peut vous mettre dans des situations très inconfortables si mensonge il y a…

Désormais, vous avez tous les outils en main pour réaliser un bon CV !

La Easybise